La Mère

La Mère

Prendre soin de soi, de l’autre

Stage thérapeutique femmes – Animé par Marie Facchineri


AXES DE TRAVAIL – Méthodes psycho-émotionnelles et corporelles de Connaissance de Soi

  • Comprendre le fonctionnement et les polarités de cet archétype en nous ;
  • Clarifier certaines mémoires et croyances en lien à la mère et pouvant limiter notre épanouissement et/ou notre capacité à prendre soin de Soi et de l’autre ;
  • Enclencher un processus de réparation des traumas maternels les plus anciens ;
  • Fluidifier la relation à nos enfants ou à ceux dont nous prenons soin ;
  • Identifier et faire valoir nos besoins profonds, soit devenir un bon parent pour notre enfant intérieur, pour trouver un juste milieu entre la notion de service et de sacrifice face aux attentes d’autrui…

Pour les femmes qui le désirent, le travail enclenché dans ce stage résidentiel, peut se poursuivre avec deux autres séminaires axés sur le féminin : « L’Affective » et « Lilith ».

DATE : du 19 (20h) au 21 février 2021

LIEU : Laroque
1 Rue du Chemin Neuf – 105 Filature de Valmalle
34190 Laroque
(40 min au nord de Montpellier et 5 min avant Ganges plan d’accès)

TARIFS : Animation stage : 250€ – Hébergement et restauration : variable selon formule ; nous contacter pour précisions.

NOMBRE DE PARTICIPANTES : 10

FICHE D’INSCRIPTION

PSYCHOLOGIE ET BESOINS

Que l’on soit homme ou femme, cet archétype en nous représente le besoin d’harmonie qui guide notre existence. Il symbolise l’adaptation, comme l’eau qui descend inlassablement des montagnes pour rejoindre la mer. Ce tempérament cherche toujours à éviter le conflit et à préserver la paix à tout prix, quitte à en faire les frais, bien souvent. Il représente nos besoins inconscients ainsi que la fertilité, l’amour maternel et la famille. Cet archétype de la « Mère » correspond à notre part féminine la plus profonde.

Lorsque cette facette est dominante, s’occuper des autres est une priorité et une même une raison d’être. Cela nous coupe alors de nos propres besoins profonds au profit de ceux de l’autre. Cet archétype peine à dire « non » puisque synonyme pour lui de conflit. D’une extrême empathie, l’archétype dominant de « Mère » est fusionnel avec ses proches ou enfant et s’occuper de lui-même est, par voie de conséquence, très difficile. Par manque d’amour propre, cette sous personnalité s’identifie globalement à l’autre partenaire ou enfant, qu’elle emprisonne inconsciemment (« il m’a fait une angine ») et empêche de devenir autonome. Ce sacrifice d’elle-même est une force de vie étouffée qui l’éloigne de son identité profonde.

Les commentaires sont fermés.